Religion et société : du passé à  l’avenir

Lire la version PDF

XXIe siècle: siècle post-moderne, post-chrétien? D'aucuns n'hésitent pas à sonner le glas du fait religieux. Loin de faire l'unanimité, ce discours, par contre, rappelle l'urgence de se pencher sur les défis du XXIe siècle. Fernand Dumont rêvait de « l'Église d'ici comme Église de la liberté, de la participation démocratique, de la priorité des pauvres, du pluralisme des adhésions, de l'ouverture inter-religieuse, mais aussi de la faiblesse admise et même valorisée ».

S'ajoutent les défis posés par la culture de l'instantané, de l'éphémère et de l'individualisme, soutenue par la rationalité de la science, les nouvelles technologies, et la nouvelle économie. Plus que jamais, la transcendance requiert la capacité d'articuler religiosité et modernité, raison et foi. Quant au défi de transmettre la culture religieuse, pour reprendre l'expression de Marcel Gauchet, il témoigne de la capacité à se tenir à la hauteur du passé dont nos sociétés procèdent, de faire vivre ce passé de telle manière qu'il ait un avenir.

PANELISTES :

  • Raymond LEMIEUX, professeur à la Faculté de théologie de l'Université Laval, coauteur de Le catholicisme québécois, paru aux éditions de l'IQRC en 2000;
  • Georges LEROUX, professeur au Département de philosophie à l' UQAM;
  • Nicole LAURIN, professeure au Département de sociologie à l'Université de Montréal.

    Lundi 19 février 2001, 19 h à 21 h 30
    Maison Bellarmin
    25, rue Jarry Ouest
    Montréal, QC

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Le Centre justice et foi (CJF) est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.

Share via
Send this to a friend