MARIA’M féministes chrétiennes et musulmanes en dialogue

Maria’M est un groupe de dialogue féministe entre chrétiennes et musulmanes dont les membres s’engagent pour l’égalité entre les sexes au sein de leurs traditions religieuses et dans la société.

Historique

En mai 2011, l’idée du dialogue féministe interreligieux a émergé lors du 35e anniversaire de la Collective L’Autre parole. Élisabeth Garant, directrice du Centre justice et foi, et Leila Bdeir, membre du Groupe international d’étude et de réflexion sur les femmes en Islam, y avaient toutes deux soulevé l’importance de privilégier une telle initiative étant donné la conjoncture sociopolitique au Québec. Quelques mois plus tard, trois chrétiennes et trois musulmanes (dont Élisabeth et Leila) se sont rencontrées afin de poser les jalons d’une démarche riche qui se poursuit depuis.

Principes

Que ce soit en lien avec les discriminations à l’égard des femmes ou celles vécues par des minorités ethniques ou religieuses dans la société en général et au sein même des traditions religieuses, la justice sociale est au cœur des préoccupations des participantes au dialogue Maria’M.

La diversité est un principe clé de l’initiative du dialogue. Cette diversité ne peut être restreinte à la seule « reconnaissance » des deux grandes traditions religieuses. Elle doit également être reflétée au sein des participantes appartenant à chacune de celles-ci (Églises d’appartenance, courants religieux ou spirituels, ethnies, origines, etc.).

Le respect de la parité entre les participantes est aussi un principe important de la dynamique du dialogue puisqu’il aide à maintenir l’équilibre dans la participation et un rapport plus égalitaire entre les traditions religieuses représentées.

Origine du nom Maria’M

Le nom Maria’M a été choisi par les participantes afin de représenter une des convergences entre les deux traditions religieuses, chrétienne et musulmane, soit celle de la personnalité de Marie (Maryam, en arabe). Le M à la fin de Maria’M rappelle autant la prononciation du nom en arabe que le verbe « aimer ». Marie reste un exemple pour les chrétiennes et les musulmanes d’une femme qui vouait un grand Amour pour Dieu, mais aussi pour les plus pauvres de son peuple. La figure de Marie, telle que comprise par les croyantes féministes,  est également inspirante comme exemple d’engagement au sein de sa tradition et de sa société. Elle nous invite donc à vivre pleinement notre rôle dans nos communautés de foi, tout en demeurant sensibles et actives pour la justice sociale.

Rencontres

Le calendrier qui suit donne un aperçu des thèmes abordés et la fréquence des activités réalisées par le groupe Maria’M depuis sa création*.
AnnéeDatesThèmes
2011-201219 janvier 2012Stratégies de résistances et modes d’affirmation des femmes au sein des deux traditions.
09 février 2012Bâtir une solidarité pour mieux faire connaître les modes d’affirmation des femmes de chaque tradition et enrichir nos pratiques des stratégies expérimentées par les autres.
17 mai 2012Retracer l’histoire des luttes des femmes depuis vingt ans au Québec et ailleurs dans le monde.
2012-201323 août 2012Le Ramadan, mois de jeûne et de piété.
29 novembre 2012La laïcité. Les effets du débat en cours sur les femmes.
4 avril 2013L’événement de Pâques.
2013-20143 octobre 2013Femmes croyantes face aux conservatismes sociaux et religieux.
30 janvier 2014La prière collective du vendredi.
24 avril 2014Introduction à la version « protestante » de la foi chrétienne.
2014-201525 septembre 2014La grande fête du sacrifice à la fin du Hajj.
11 décembre 2014Marie…Mariam : une femme libre !
26 mars 2015La marche mondiale des femmes 2015.
10 juin 2015Nos visions et implications féministes.
2015-201610 décembre 2015 L’expérience Maria’M après 4 années d’existence … et 14 rencontres
17 mars 2016 Le pardon / la rahma
19 mai 2016La justice sociale
2016-20173 novembre 2016La vie intérieure et mystique dans les traditions chrétiennes et musulmanes
16 février 2017Décoloniser le féminisme : quelques clés de compréhension
18 mai 2017Un féminisme en construction
2017-20189 novembre 2017Femmes et traditions religieuses : nos joies, frustrations et rêves.
8 février 2018Apprivoiser nos textes sacrés en tant que croyantes et féministes
3 mai 2018Femmes, environnement et foi
2018-2019
28 octobre 2018La paix et les récits de création (Rencontre en partenariat avec le Dialogue judéo-chrétien de Montréal et le Forum interreligieux pour la paix)
7 mars 2019Le rapport au corps des femmes
6 juin 2019L‘hospitalité
2019-202010 octobre 2019La laïcité et les impacts de la loi 21
16 janvier 2020Les droits reproductifs
11 juin 2020Les façons de prier et le rôle de la prière dans le cheminement spirituel

2020-2021
21 janvier 2021La foi et la santé
22 avril 2021Spiritualités féministes : pour un temps de transformation des relations
2021-202211 novembre 2021La charte de communication féministe
3 février 2022Les malentendues : foi et féminisme : des droits réconciliables
19 mars 2022Perspective et regard féministe sur le sens de l’interprétation, la méthodologie et la question du « genre » de Dieu(e)
2022-20239 novembre 2022Rencontre informelle des membres
2023-202411 décembre 2023Célébrons Maria’M
* Les activités du dialogue Maria’M ne sont pas publiques. On ne peut y participer que sur invitation.

Pour plus d’informations sur la démarche à suivre pour démarrer une initiative de dialogue similaire, contacter Élodie Ekobena à [email protected].

Ressources

Guide de référence : Le groupe Maria’M a produit un court document explicatif pour les personnes qui désirent initier un dialogue féministe interreligieux.

Intervention de Carmen Chouinard sur le dialogue religieux féministe donnée lors de la présentation du groupe de dialogue Maria’M à l’Association des religieuses pour les droits des femmes (ARDF) le 21 novembre 2015.

Féministes et croyantes ?
Pièce de théâtre forum interactif avec la troupe Mise au Jeu.

Ce théâtre forum écrit par Alice Pascual propose une réflexion sur la diversité au sein du mouvement des femmes québécois. Elle aborde les enjeux de discrimination que vivent les femmes dans la société et dans les traditions religieuses. La pièce veut susciter un échange sur les préjugés et les incompréhensions concernant les sources d’engagement des femmes croyantes pour l’égalité. Elle invite au dialogue et à la solidarité pour transformer les pratiques patriarcales dans tous les milieux. Mise au jeu est une compagnie d’intervention théâtrale participative qui produit des œuvres à partir des phénomènes de société. Le groupe Maria’M est une initiative de dialogue entre féministes chrétiennes et musulmanes coordonnée par le Centre justice et foi.

La pièce a été présentée à sept reprises :

Crédits : Jeanne Hébert Desjardins, Graphiste, Bellini Design

Cette initiative a bénéficié de l’appui financier de Patrimoine canadien.
Logo Canada

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre