À qui la terre? - Accaparements, dépossession, résistances

RELATIONS No 785, juillet-août 2016

JE M'ABONNE J'ACHÈTE LE NUMÉRO

juillet-août 2016

À qui la terre? - Accaparements, dépossession, résistances

Dans un contexte mondial caractérisé par une ruée vers les ressources naturelles depuis une dizaine d’années, la vague d’acquisitions massives de terres à laquelle on assiste relève d’un véritable phénomène d’accaparement. Des millions d’hectares de terres sont appropriés pour l’agriculture industrielle – incluant la production d’agrocarburants –, les industries extractives, ou tout simplement la spéculation, menaçant la sécurité et la souveraineté alimentaires des peuples, au Sud, mais aussi au Nord. Si les investisseurs privés sont les principaux responsables, les États, des institutions publiques et des fonds de pension jouent aussi un rôle dans ce phénomène. Quelles solutions les populations trouvent-elles pour faire face au problème ? Quelles alternatives existe-t-il au modèle d’appropriation capitaliste de la terre ? Les régimes de propriété non occidentaux – notamment africains – peuvent-ils nous inspirer en cette matière ?

Sur les pas d'Ignace

Ismael Moreno Coto, s.j.

Berta Cáceres, « la petite gardienne des rivières »

Langues et territoires - Chronique poétique

Texte : Natasha Kanapé Fontaine, Illustration : Fanny Aïshaa

Pour que nous puissions vivre

Le Carnet

Bernard Émond

De la nostalgie



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre