Relations septembre-octobre 2019

Denis Tougas

Un ombudsman sans mordant

L’auteur est membre du comité consultatif de Above Ground, qui fait partie du Réseau canadien sur la reddition de compte des entreprises (RCRCE) Le mandat et les pouvoirs réduits accordés au nouvel ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises constituent une trahison des promesses libérales. Le 8 avril dernier, le ministre fédéral de la Diversification du commerce international, Jim Carr, présentait enfin la titulaire du poste d’ombudsman canadien de la responsabilité des entreprises (OCRE) : Sheri Meyerhoffer. Avocate de formation, elle a travaillé au Népal de [...]

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Share via
Send this to a friend