Relations Printemps 2022 / Débat

Pour lutter contre la pandémie de COVID-19, des mesures coercitives d’envergure, en commençant par le confinement d’une large partie de la population en mars 2020, ont été nécessaires et plusieurs le sont encore. À condition d’être appuyées par les connaissances scientifiques les plus avancées, débattues de manière démocratique et soutenues par des politiques sociales et économiques ambitieuses, ces mesures se justifient compte tenu de la contagiosité et de la virulence du coronavirus.  Comment expliquer, dès lors, que des segments de la société rejettent [...]

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Share via
Send this to a friend