Relations Printemps 2024 / Dossier

L’horreur de la campagne israélienne de nettoyage ethnique à Gaza et l’enlisement de la guerre en Ukraine ramènent à l’avant-scène la nécessité d’un mouvement antiguerre québécois fort et porteur. Alors que font rage de nombreux conflits dans le monde, armés ou non, dont certains pourraient même embraser la planète entière, le mouvement antiguerre québécois, dénué de momentum, se cherche.

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend