Relations Été 2022 / Chronique littéraire

Vous avez tenu parole : vous n’avez jamais lâché leurs mains. Et vous vivez avec ce toucher des absentes et des absents qui, sans pouvoir revenir, restent soudé·e·s à ceux et celles qui les cherchent.   En partant les morts emportent des morceaux de nous arrachés Ils nous font marcher dans le mystère. Avec tous ces deuils, vous cherchez le sol, votre présent n’est plus tout à fait maintenant. À force de charrier les désastres, vous avez pris des angles, des dimensions.   J’aime quand vous me parlez de vos fantômes dans la pièce et je suis [...]

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Share via
Send this to a friend