Relations mars-avril 2019

L’auteur est chercheur à l’Instituto de investigaciones en medio ambiente de Puebla, au Mexique Une grande partie de la population, souffrant des contrecoups de la globalisation, de la corruption et de la violence généralisées, porte ses espoirs sur le nouveau président de gauche Andrés Manuel López Obrador.   Les élections du 1er juillet 2018 au Mexique ont conduit à un changement de gouvernement et porté au pouvoir Andrés Manuel López Obrador – AMLO, comme on le surnomme – du Mouvement de régénération nationale (Morena), un parti issu des mouvements [...]

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Send this to a friend