Relations mars-avril 2017

Violences : Entendre le cri des femmes

Martin Forgues

L’âge des démagogues. Chronique d’un Trump annoncé – Pierre-Luc Brisson. Entretiens avec Chris Hedges

À entendre la plupart des spécialistes de la politique américaine, l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche était imprévisible. Ils auraient dû accorder davantage de crédibilité aux analyses de Chris Hedges, dont ce livre d’entretiens avec l’essayiste québécois Pierre-Luc Brisson nous permet d’apprécier la richesse.
 
Ancien correspondant de guerre pour le New York Times, journaliste primé (il a reçu le Pulitzer en 2002), essayiste prolifique, Chris Hedges écrit depuis longtemps déjà sur la faillite des élites progressistes américaines et la montée du populisme et de l’extrême-droite qui prend appui sur les conditions de vie pitoyables des Américains des villes industrielles délaissées par la grande entreprise. Possédant une maîtrise en théologie de l’Université Harvard, en plus d’être ministre du culte dans l’Église presbytérienne, il a dénoncé la montée de la droite religieuse dans American Fascists : the Christian Right and the War on America (Free Press, 2007). Dans L’Empire de l’illusion (Lux, 2012), il réalise une véritable enquête sur une Amérique qui incarne la société du spectacle, telle que conceptualisée par Guy Debord. Puis, avec La mort de l’élite progressiste (Lux, 2012), il signe un essai percutant dans lequel il dénonce la proximité des élites politiques progressistes avec les grands capitaines du néolibéralisme – un carquois bien rempli de flèches qu’il destine aux grandes figures du Parti démocrate dont Barack Obama et Hillary Clinton. Comme chroniqueur pour le site Web progressiste Thruthdig, il poursuit ses réflexions sur ces phénomènes sans toutefois donner le bon Dieu politique sans confession à Bernie Sanders (comme le font d’autres médias indépendants américains de gauche comme Democracy Now !) qu’il qualifie de politicien impérialiste – Hedges ne faisant pas toujours dans la subtilité…
 
Pierre-Luc Brisson, historien de formation et passionné de politique (il tient, entre autres un blogue dans Voir.ca et au Huffington Post Québec), réussit au fil des entretiens à pousser Hedges à approfondir et à clarifier son propos sans jamais le pousser dans les câbles. Il manifeste un grand respect pour sa pensée, malgré quelques divergences, et on sent une certaine complicité s’établir entre eux.
 
Pour Hedges, les populistes de droite comme Trump et les leaders du Tea Party n’ont fait que couvrir les angles morts de l’élite progressiste pour s’approprier le vote ouvrier et celui des classes populaires se sentant trahies par une prétendue gauche qui, à force de compromis avec l’élite néolibérale, s’est trop préoccupée de sauvegarder ses propres privilèges.
 
Dans le contexte de la dernière élection américaine et du climat politique en Europe, où l’extrême-droite poursuit son ascension au point où la France pourrait éventuellement voir le Front national obtenir la balance du pouvoir, ce petit ouvrage se présente comme un outil de compréhension des transformations sociopolitiques qui secouent actuellement une bonne partie de l’Occident.
 
Pour citer Brisson, « à l’heure où les vociférations des démagogues font appel aux instincts les plus sombres qui sommeillent au sein de nos sociétés, [la voix de Chris Hedges] est une voix discordante qui doit être entendue ».

Pierre-Luc Brisson. Entretiens avec Chris Hedges
 L’âge des démagogues. Chronique d’un Trump annoncé
Montréal, Lux, 2016, 128 p.

 

Violences : Entendre le cri des femmes



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Share via
Send this to a friend