Relations Automne 2021 / Dossier

Que l’on soit artiste ou spectateur, les quêtes de transcendance qui nous animent peuvent s’incarner dans l’expérience du sublime et du sacré portée par l’art. Entre angoisses et doux vertiges, ce processus nous révèle à nous-mêmes et nous lie aux autres, dans le partage.


L’auteure, comédienne et romancière, a publié la tétralogie Le fleuve (2015), Le ciel (2017), L’enfer (2018) et La terre (2019) aux Éditions Leméac

Soir de première. Dix-neuf heures cinquante. Je quitte la loge comme on part en guerre. Je traverse la scène derrière le rideau fermé et me dirige en ligne droite vers la coulisse. Je vais rejoindre mon ami Samuel, qui est déjà prêt pour son entrée en scène. C’est lui qui interprétera le rôle de mon père dans la pièce. Il s’agit d’un soir de première un peu particulier. Nous nous serrons très fort dans les bras l’un de l’autre, comme s’il était possible que nous n’en sortions pas vivants ; puis, après avoir échangé un fervent « merde ! », nous nous séparons, chacun dans son couloir, un …

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Send this to a friend