Relations Hiver 2021-2022 / Carnet

4 décembre 2021 Ouanessa Younsi

Le père et la mort

L’auteure est poète et psychiatre

C’est toujours en juillet que la mort surgit, comme un couteau dans le dos de l’été. Un cri très bas, en pleine nuit : Ouanessa… Ouanessa. Comme s’il t’appelait d’outre-tombe, ton père hurle ton nom à petite voix. Endormie, tu ne saisis pas tout de suite. Tu penses entendre ton fils. Mais il n’emploie jamais ton prénom. Alors tu comprends que ton père va périr chez toi, comme s’il n’avait pas d’autre demeure, lui, l’immigrant, étranger partout et à lui-même.

 

 

 

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Send this to a friend