Relations Automne 2021 / Carnet

10 août 2021 Ouanessa Younsi

Le coléoptère et la mort

L’auteure est poète et psychiatre

Je ne me suis jamais intéressée aux insectes avant d’avoir un enfant, mais je m’intéressais beaucoup à la mort. Maintenant je m’intéresse moins à la mort, mais beaucoup aux insectes. Il s’agit de la même substance, or c’est leur forme qui m’enchante et m’étonne : la mort qui donne la forme à la vie.

Un matin, mon fils s’écria :
– Maman, un coléoptère !
– On va l’identifier !

 

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Send this to a friend