Relations Hiver 2023-2024 / Regard

Les inquiétudes concernant la place croissante du privé dans le système de santé s’intensifient avec raison au Québec. Comprendre en quoi le projet de loi 15 (la réforme Dubé) en est un puissant accélérateur s’impose, car, malgré les amendements possibles, son adoption est presque assurée dans un contexte de gouvernement majoritaire.

Le projet de loi 15 (Loi visant à rendre le système de santé et de services sociaux plus efficace) présenté à l’Assemblée nationale du Québec le 29 mars 2023 par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, peut à juste titre inquiéter toute personne qui tient au système public de santé québécois. Toutefois, il ne constitue pas une surprise, étant attendu avec impatience depuis la réforme Barrette, qui a miné de l’intérieur la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS) qu’il vise à remplacer. La croissance du nombre d’actes médicaux réalisés hors des établissements publics — c’est-à-dire dans des lieux appartenant aux médecins entrepreneur·es et aux investisseurs privés — est l’un des principaux risques que pose ce projet.

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend