Relations février 2005

Autochtones : blanc de mémoire

Jeanne-Mance Charlish

Jamais cédé mon territoire

[…]
J’ai un immense territoire
que je n’ai jamais cédé
héritage ancestral et millénaire
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
je le partage avec mes sœurs et frères
       innus
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
du Nord, du froid, de blanche neige
       hivernale,
de forêt, de conifères et de feuillus
automnaux
aux mille couleurs nature
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
de terres nourricières, de lacs, de rivières
où se côtoient orignaux, caribous,
       castors,
outardes et saumons
Terre-Mère ayant abrité mes ancêtres
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
J’ai, car je respecte
terre, eau, air
Tshishe Manitu, aigle et Grand-Père Ours
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
J’ai, nikanauelihten
me définit comme étant « gardienne de
       la terre »
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
pour le respect de mes ancêtres
pour le respect du futur de mes enfants
pour le respect du futur des générations à venir
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
mais convoité par l’étranger
venu s’y établir
depuis cent cinquante ans
Cet étranger venu détruire
ce territoire immense
Jamais cédé
Héritage ancestral et millénaire
Cet étranger, venu éventrer des montagnes de pierres
cet étranger, venu inonder terres, gibiers,
sépultures, patrimoine, histoires, culture
et tradition
héritage ancestral et millénaire
Cet étranger, venu couper de façon abusive
arbres qui me guérissent, qui m’abritent, qui me réchauffent
Arbres, qui guérissent, qui nourrissent, qui abritent les animaux
Animaux qui me protègent, qui me nourrissent,
qui communient
avec mon moi spirituel
J’ai un immense territoire
Jamais cédé
et cet étranger, aujourd’hui empoisonne
le cœur de mon frère innu, ce frère innu
devenu ennemi
Cet étranger fait miroiter, pouvoir, argent,
gain facile et des Amériques aléatoires
au sommet de son crâne farci
Cet étranger veut un territoire immense
qui lui soit cédé à jamais
Cet étranger veut s’accaparer
mon immense territoire
Jamais cédé
Cet étranger, sait-il, qu’il n’a jamais
découvert le Nouveau Monde?
Cet étranger, sait-il, qu’il s’est
découvert lui-même, sur nos terres?
Cet étranger, sait-il, que le Nouveau Monde
nous, autochtones, les premiers peuples,
étaient et restent à découvrir?
J’ai un immense territoire…
[…]

Recherches amérindiennes au Québec, vol. XXXIII, no 3, 2003, p. 5-6

 

Autochtones : blanc de mémoire

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend