Relations Hiver 2022-2023 / Dossier

Les personnes (im)migrantes et leurs vulnérabilités, en particulier dans le cas des sans-papiers, sont souvent invisibles, ou invisibilisées. Comment l’absence de statut précarise-t-elle la vie de ces personnes au quotidien selon vous ?

Jill Hanley : Je soulignerais d’abord la dimension humaine de la précarité pour les personnes qui n’ont pas de statut légal d’immigration. Cela se manifeste par l’incapacité de faire des plans, d’imaginer des projets d’avenir – fonder une famille ou poursuivre des études, par exemple. Tant de choses tout à fait normales pour la majorité des gens sont carrément impossibles pour les personnes sans statut.

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend