Relations Automne 2022 / Débat

On oublie trop souvent que notre système de santé fait déjà une large place au privé. Tout un réseau de cliniques et de groupes de médecine de famille (GMF) privés, par exemple, assure une grande partie des soins de première ligne au Québec, même ceux couverts par le régime public. De plus, de nombreux soins ou médicaments sont facturés directement aux personnes ou à leurs assurances privées. Or, loin d’être plus efficace, cette présence du privé accroît le coût des soins tant pour le régime public que pour les usagères et les usagers. Quelles voies privilégier pour la réduire et accroître l’accessibilité aux soins ? Et quelles forces s’y opposent ? Nos auteur·e·s invité·e·s en débattent au moment où le gouvernement caquiste a annoncé son intention de miser sur le privé dans sa réforme du système de santé.



Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre


Share via
Send this to a friend