Relations Hiver 2023-2024 / Chronique littéraire

Au premier regard, elle avance la nuit en touchant du bois pour se cacher dans un autre visage. Elle avance, seule au milieu d’une cabale, avec la soif enfoncée dans chaque caillou et des mots coagulés au niveau des artères, à l’évidence la langue de sa mère.

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. Merci.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend