Relations Hiver 2022-2023 / Débat

Le concept d’aliénation parentale obtient une reconnaissance croissante depuis quelques années, tant dans les milieux d’intervention que dans le domaine juridique. Cette notion désigne généralement une situation dans laquelle un enfant rejette un de ses parents en raison de l’influence négative de l’autre, le plus souvent en cas de séparation. Or, les données actuelles demeurent ambivalentes quant à la nature et à l’ampleur du problème. Si, pour certaines personnes, le concept peut servir à protéger les enfants pris au cœur de dynamiques familiales conflictuelles, pour d’autres, il constitue une pente glissante, voire un danger, risquant de délégitimer ou même de nier l’existence d’une situation de violence conjugale devant les tribunaux. Nos auteures invitées débattent du bien-fondé et des dérives de ce concept en vogue dans les domaines juridique et psychosocial.

Nos autrices invitées Suzanne Zaccour et Marie-Hélène Gagné* en débattent.

La théorie de l’« aliénation parentale » est un danger pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale
par Suzanne Zaccour

 

L’aliénation parentale est un problème réel mais rare et à risque de dérives
par Marie-Hélène Gagné*

* Avec la collaboration de Élisabeth Godbout et Amandine Baude

 

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend