Le militarisme décomplexé du Canada


Les différentes interventions militaires du Canada – en Afghanistan, en Libye, en Irak ou ailleurs – sont souvent justifiées au nom de la «guerre au terrorisme» ou par la nécessité d’assurer la sécurité dans le monde. Ce faisant, elles apparaissent pour plusieurs comme une rupture avec l’image d’État pacifiste et de médiateur dans les conflits internationaux que s’était forgée le Canada.
Il y a cependant lieu de se demander :
• Cette image de médiateur pacifiste est-elle conforme à la réalité historique?
• Quels sont les arguments d’ordre moral et humanitaire invoqués pour justifier les actions militaires du Canada ?
• Quel est le rôle des entreprises canadiennes dans la promotion et le développement du militarisme actuel ?
AVEC:
RÉMI BACHAND, professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM;
ISABELLE GUSSE, professeure au Département de science politique de l’UQAM;
THIERRY LAPOINTE*, professeur agrégé de sciences politiques à l’Université de St-Boniface. (* Intervention par Skype).

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Le Centre justice et foi (CJF) est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.