L’extractivisme : Modèle toxique et voies de sortie | À Montréal


L’extraction industrielle de ressources naturelles pour soutenir des objectifs de croissance économique illimitée est au cœur de la crise écologique actuelle, la plus grave que l’humanité ait affrontée. Comment sortir de ce modèle extractiviste qui entraîne la destruction d’écosystèmes, aggrave le réchauffement climatique et engendre de profondes inégalités ? Quelles voies emprunter  pour renouer avec un rapport plus humain au territoire et amorcer une véritable transition écologique ?


En partenariat avec :

 

Avec

Louis-Gilles Francœur,  journaliste et vice-président du BAPE de 2012 à 2017;

Anne-Céline Guyon,  coordonnatrice du Front commun pour la transition énergétique (FCTÉ);

Diana Potes, professeure à l’Université Antonio José Camacho, Colombie;

Bertrand Schepper, chercheur à l’Institut de recherches et d’informations socio-économiques (IRIS).

Anination :  Alice-Anne Simard, directrice générale de la Coalition Eau Secours.

Cet événement est organisé conjointement par le Centre justice et foi et les AmiEs de la Terre de Québec dont c’est le 40e anniversaire.

 

 

 

 

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Le Centre justice et foi (CJF) est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.