Journée d’étude – Écologies plurielles | Écologie décoloniale et écoféminisme comme lieu de renouvellement de la spiritualité chrétienne ?


Journée d’étude | Écologies plurielles : pour de nouveaux partages des mondes

3e panel: “Écologie décoloniale et écoféminisme : l’écologie comme lieu de renouvellement de la spiritualité chrétienne ?”

Condensé d’écologie conservatrice pour les uns, mondialisme marxisant pour les autres, et engagement salutaire du Vatican sur le front écologique pour d’autres acteurs et actrices : quoi qu’on en pense, l’encyclique Laudato si’ du pape François (2015) a jeté les bases d’un décentrement de l’enseignement social de l’Église catholique. Elle lui a permis de tourner résolument le regard vers le Sud global tout en témoignant d’un désir de réconciliation avec la Création et avec les peuples autochtones, le tout, en ouvrant la voie aux critiques décoloniales et écoféministes concernant les impasses et angles morts de la pensée sociale de l’Église.

Ce panel entend faire émerger ces critiques et leur capacité à proposer une spiritualité catholique de l’environnement capable d’affronter les paradigmes extractiviste, colonialistes et patriarcaux du capitalisme écocide.

Avec:

Martin Hébert, directeur du Département d’anthropologie de l’Université Laval;

Pierrette Daviau, religieuse et professeure retraitée de à la Faculté des sciences humaines de l’Université Saint-Paul à Ottawa.

Animation: Frédéric Barriault.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre