Soutenir le CJF


Le Centre justice et foi a été fondé en 1983 pour élargir l’action de la revue Relations qui existait depuis janvier 1941. De nombreuses réalisations en faveur d’une société juste ont marqué le parcours de ce centre d’analyse sociale unique au Québec. À chaque année, par leurs dons et leurs collaborations, de nombreuses personnes nous manifestent leur reconnaissance et s’engagent pour assurer la poursuite de notre mission.

Soyez de ces personnes qui nous soutiennent par : un don unique, des dons mensuels, des legs testamentaires ou autres.

Un don au Centre justice et foi (CJF) …

C’est permettre à Relations de faire rayonner une réflexion unique qui conjugue analyse sociale, regard sur le monde des artistes et attention aux questions de sens.

C’est soutenir le secteur Vivre ensemble qui contribue à faire entendre des voix trop souvent inaudibles et propose des analyses attentives à l’expérience des personnes reléguées à la marge ou engagées dans la lutte contre les inégalités.

C’est offrir les moyens au CJF d’accompagner les plus jeunes générations qui veulent relier quête de sens, foi et engagement social. Nous soutenons les mobilisations et les nouveaux modes de rassemblement qu’elles insufflent au sein de la mouvance sociale chrétienne.

Merci de tout cœur de votre appui!
signature


Pensez à devenir une donatrice ou un donateur mensuel ! Remplissez le formulaire PDF.

Pour faire votre don par la poste, téléchargez le formulaire (format PDF).

Dépliant de la campagne de financement 2022 (format PDF) | Rapport annuel des activités 2020-2021 (format PDF)


FORMULAIRE DE DON EN LIGNE (par Paypal ou virement Interac)

Dons planifiés

Un grand nombre de personnes comme vous choisissent de désigner le Centre justice et foi (CJF) comme légataire de leur testament. Ce don appelé « legs » est d’une importance capitale. Il assurera un appui financier au Centre justice et foi (CJF), une œuvre jésuite dont la mission est de discerner, analyser et mettre en débat des réflexions sur les grands enjeux qui traversent la société québécoise et le monde à la lumière de valeurs fondamentales, comme la justice sociale, l’égalité et la solidarité. Le CJF fonde son analyse sociale sur un parti pris pour les personnes exclues.

Lorsque vous rédigez, en quelques mots seulement, une clause mentionnant clairement le nom du Centre justice et foi (CJF) dans votre testament, la ou les personnes liquidatrices de votre succession auront l’obligation légale de respecter vos dernières volontés qui servira au Centre d’accomplir toujours plus efficacement sa mission.

Ainsi, une fois que vous aurez pourvu aux besoins de vos proches, de vos parents ou de votre entourage, vous pouvez choisir de léguer une somme déterminée ou le résidu de vos biens aux projets et programmes du CJF. Le CJF remettra à votre succession des reçus pour usage fiscal donnant droit d’obtenir d’importants crédits d’impôt.

Le Centre justice et foi (CJF) est un organisme de bienfaisance reconnu par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Numéro d’entreprise à l’Agence du revenu du Canada [ARC] : 1190 03952 RR0001

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Élisabeth Garant, directrice générale au egarant@cjf.qc.ca ou au 514-387-2541, poste 247.

Guide pour les dons planifiés du Centre justice et foi

Dons en actions

Vous désirez faire le don d’actions cotées en bourse, nous vous invitons à procéder avec notre formulaire sur le site de notre partenaire CanaDon en suivant ce lien.

Le conseil d’administration et l’équipe du Centre justice et foi vous remercient de l’intérêt manifeste que vous portez à nos activités et nos projets.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Élisabeth Garant, directrice générale au egarant@cjf.qc.ca ou au 514-387-2541, poste 247.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Le Centre justice et foi (CJF) est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.