30 janvier 2024

Dénationalisation de l’électricité : un recul historique

Le CJF a joint sa voix à de nombreuses organisation de la société civile qui sonnent l’alarme face à l’intention du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, de déposer un projet de loi qui légaliserait la vente directe d’électricité entre entreprises privées, ce qui est actuellement interdit, et mettrait ainsi fin au monopole d’Hydro-Québec. Dans un communiqué diffusé le 23 janvier dernier, ces organismes soulignent que la proposition de dénationaliser l’électricité constitue un recul historique et que le gouvernement Legault n’a pas reçu le mandat de fragiliser ce service public essentiel. Cette situation – de même que le manque de transparence et de consultation dans le projet d’usine de batteries électriques Northvolt – illustrent l’urgence de tenir un véritable dialogue social sur l’avenir énergétique du Québec à travers la tenue d’un « BAPE générique » sur cette question.

Une centaine d’organismes, dont plusieurs sont membres du Front commun pour la transition énergétique, en font d’ailleurs la demande depuis un an et ont lancé plusieurs appels au gouvernement en ce sens, notamment dans une lettre collective appuyée par le CJF en février 2023 – malheureusement restée lettre morte.

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Share via
Send this to a friend