Le pouvoir dans l’Église : au service de la liberté ou de la soumission?

Lire la version PDF

La manière d'exercer le pouvoir dans l'Église catholique « parle »  de l'Évangile : elle manifeste ou trahit sa force émancipatrice. Il en va de la crédibilité de la foi chrétienne. C'est pourquoi les blocages institutionnels sont si difficiles à vivre pour ceux et celles qui croient en un Évangile libérateur. Il en va également du sort d'une vérité de foi capitale : l'égalité de tous les fidèles de par leur baptême. En effet, les croyants n'acceptent plus d'être obligés de quitter l'Église parce qu'ils sont en désaccord avec l'un ou l'autre des enseignements de la hiérarchie. Pour plusieurs d'entre eux, la question n'est pas tant de choisir entre  « rester dans l'Église » ou « aller ailleurs », que de refuser les pratiques de domination, quelles qu'elles soient, et de chercher des modes de fonctionnement ecclésiaux qui soient moins préjudiciables à l'Évangile dont l'Église entend témoigner.

Cette soirée Relations débattra – après un détour historique et une reconnaissance de certains blocages actuels – des changements à opérer pour que les croyantes et les croyants se sentent plus libres et plus responsables dans l'Église.

Dans la foulée du dossier du numéro de mars de la revue Relations, vous êtes conviés à une conférence-débat avec:

  • Jacques Racine,
    Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval;
  • Marie-Andrée Roy,
    Département des sciences religieuses de l'UQAM;
  • Robert Mager,
    Section de théologie et de sciences religieuses de l'UQTR.

    Mercredi 24 mars 2004, 19 h à 21 h 30
    Centre de spiritualité Manrèse
    2370, rue Nicolas-Pinel
    Sainte-Foy, QC

Restez à l’affut de nos parutions !
abonnez-vous à notre infolettre

Le Centre justice et foi (CJF) est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.

Share via
Send this to a friend