Secteur Centre justice et foi
Facebook Twitter Vimeo

Langue, parole, littérature


Se distinguer

L’auteur est écrivain et parolier

 

Elle entrait dans ma classe et le plus souvent, elle portait un t-shirt avec le lapin de l’empire Playboy. Elle ajoutait à sa parure une jolie petite croix en or. Quand on lui faisait la remarque que ces deux ...

Lire la suite >

Au pied de l’être

L’auteur est poète

 

 « Qui sait ?

Qui sait vraiment

si la tortue n’est pas une pierre

qui, à force de rêve,

est parvenue à avancer ? »

Guy Marchamps

 

Je suis quelqu’un qui n’avance pas vite, je pense très lentement. C’est pour ça que j’...

Lire la suite >

Le désir est un manque

L’auteur est écrivain et parolier

 

Il y a des choses qu’on imagine mal, même si elles sont possibles. L’histoire est là pour nous rappeler tout aussi bien le beau que le pire et l’insignifiant. En 1851, Louis-Napoléon Bonaparte, alors président...

Lire la suite >

Naître

L’auteur est écrivain et parolier

 

On trouve cette affirmation dans le journal de l’écrivain Charles Juliet, intitulé Apaisement :

« La nostalgie de cet état de prodigieux bien-être éprouvé pendant les trois derniers mois de la vie intra-utéri...

Lire la suite >

La vie des livres

Depuis environ cinq ans, je fais du bénévolat dans une librairie de la basse-ville de Québec. Il s’agit de la Bouquinerie Nouvelle-Chance. Bien des livres méritent plusieurs vies. Bien des livres méritent d’être lus plusieurs fois. Des dizaines, d...

Lire la suite >

Saint-Laurent mon amour – Monique Durand

Monique Durand est écrivaine et journaliste, collaboratrice au quotidien Le Devoir. Elle avoue avec passion son amour du fleuve Saint-Laurent. À ses yeux, là se trouve notre identité profonde. « Ce qui ne cesse de nous échapper est en même temps c...

Lire la suite >

J’écris l’histoire des âmes

L’auteur est écrivain et parolier

 

« Je ne cherche pas à produire un document mais à sculpter l’image d’une époque. C’est pourquoi je mets entre sept et dix ans pour rédiger chaque livre. J’enregistre des centaines de personnes. Je reviens voir...

Lire la suite >

Premier Prix Jacques-Brossard du Centre québécois du P.E.N. international

Paul Chamberland est l'heureux récipiendaire du premier Prix Jacques-Brossard, nouvellement créé par le Centre québécois du P.E.N. international. Le poète et essayiste québécois a signé la chronique littéraire de Relations en 2014-2015. La remise ... Lire la suite >

Échos de fracture

Pour bien apprécier toute la richesse du dialogue entre la prose poétique d'Olivia Tapiero et les œuvres de Léa Trudel, retrouvez cette chronique dans la version papier ou PDF de la revue !

Lire la suite >

Se taire

L’auteur est écrivain et parolier   « Personne n’est exempt de dire des sottises. Le malheur est de les dire avec sérieux. » Montaigne   Reprendre la plume. Venir raconter encore une fois que le monde ne va pas bien et que nous le s... Lire la suite >

Chroniques d’une société liquide – Umberto Eco

Paru à titre posthume chez Grasset, Chroniques d’une société liquide compile les chroniques d’Umberto Eco (1932-2016) parues dans le journal italien L’Espresso de 2000 à 2015. Philosophe, sémioticien, universitaire et, par ailleurs, essayiste et r... Lire la suite >

La langue des signes n’est pas une pantomime !

L’auteur est doctorant en linguistique à l’Université du Québec à Montréal Méconnues, les langues des signes sont trop souvent dépréciées. Leur histoire, leur structure et leur grande variété attestent toutefois leur capacité d’exprimer la comp... Lire la suite >

Les personnes sourdes ne sont pas à réparer

L’auteure est doctorante en histoire à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris   Sur la toile couverte de couleurs vives, les visages de l’enfant et de son parent se font face, encadrés par une myriade de mains dansantes ornée... Lire la suite >

Chronique d’un embusqué. Dernier temps

L’hiver qui s’en était retourné revient. Les mains enfouies dans les poches de ma parka, je prends le sentier qui mène à la pinède, la tête chamboulée encore par des songes industrieux et impénétrables. La nuit, la cervelle se détraque, régurgite ... Lire la suite >

S’ouvrir à la culture sourde

« Mon français est un peu scolaire, comme une langue étrangère apprise, détachée de sa culture. Mon langage des signes est ma vraie culture. […] Le signe, cette danse des mots dans l’espace, c’est ma sensibilité, ma poésie, mon moi intime, mon vra... Lire la suite >


1 2 3
16