Secteur Centre justice et foi
Facebook Twitter Vimeo

Spiritualité ignatienne

Par : Centre justice et foi

Parler de la spiritualité ignatienne, c’est d’abord parler de l’expérience d’Ignace de Loyola qui vécut au tournant du Moyen-Âge et de la Renaissance. À la fois chevalier et humaniste, Ignace est un homme de son époque. Par contre, son expérience spirituelle s’enracine profondément dans l’humain et le divin, de manière qu’une fois dépouillée du vernis du temps, sa spiritualité est une spiritualité universelle, qui peut rejoindre tout l’humain.

Les grands traits de la spiritualité ignatienne s’inscrivent doncdans l’expérience d’Ignace qui prit un jour conscience que ce qui lui arrivait pouvait bien être utile pour les autres. Et c’est pourquoi il décida de noter certaines de ses expériences. C’est ce qu’on appelle les Exercices spirituels.

L’existence d’un centre ignatien d’analyse sociale peut s’appuyer sur certaines intuitions que porte la spiritualité ignatienne.

  • Une grande confiance dans les capacités humaines, une prise de conscience que chacun est responsable de l’univers et de la transformation du monde.
  • Le monde, l’histoire et le projet humain sont les lieux du projet divin. Le divin est incarné dans l’humain. D’où, tout ce qui concourt à la croissance de l’humanité a un sens dans le projet créateur.
  • la spiritualité ignatienne accorde une grande importance à la liberté, aux choix et aux décisions.
  • Dans la spiritualité ignatienne, l’Incarnation du Fils qui prend chair en Jésus de Nazareth pour vivre avec nous et nous apporter le salut est un mouvement central car l’Incarnation est à prolonger par la présence et l’implication dans ce monde des hommes et des femmes de ce temps.
  • Le discernement des esprits permet de vivre dans la liberté les choix et les décisions qui enracinent nos engagements.